vendredi 15 avril 2011

Analyse TEN LIZES, Andy Warhol


DESCRIPTION

1/ Introduction
Titre de l’ œuvre: TEN LIZES
Nom de l’artiste, ANDY WARHOL
Année :1963
Dimensions : 5,65 m X2,01 m
Technique utilisée : SÉRIGRAPHIE
Lieu d’exposition : MUSÉE D ART MODERNE GEORGES POMPIDOU PARIS
Genre de l’ œuvre : PORTRAIT

2/ En quelques lignes faire une présentation de l’œuvre (que voit-on, qui est-ce,.)
Deux bandes de 5 portraits identiques, noir sur fond gris métallisé. La personne représentée est Elisabeth Taylor dite « Lize », actrice de cinéma américaine.

3/ Quel était le métier d’Andy Warhol avant 1960 ?
Andy Warhol était graphiste dans la publicité

4/ Quelle technique utilise t-il pour agrandir et reproduire ses images ?
Il utilise la technique de la sérigraphie

5/ Quelles sont alors le type d’images qui l’intéresse ?
 Il travail avec des images de presses, photographies d’accidents, couvertures de journaux, et des publicités

6/ A quoi fait référence Warhol lorsqu’il reproduit ces objets de consommation de masse ?
Il met en avant la réussite du modèle américain, les objets envahissent l’espace, la société de consommation s’impose dans nos modes de vie.

7/ « Les images envahissent l’espace » ; Quels sont alors les médias qui diffusent les images ?
Les médias sont la presse, le cinéma, et la télévision.

LE TABLEAU

8/ Warhol n’utilise pas de peinture à l’huile (matière plus « traditionnelle ») mais d’autres médiums, lesquels ?
Il utilise de l’acrylique et de la bombe pour carrosserie de voiture. Médiums qui proviennent de l’industrie.

9/ Comment se manifeste la part de hasard dans l’œuvre ?
L’écran de sérigraphie et la raclette qu’il utilise provoquent des bavures, des superpositions, des excès de peinture et des transparences.



10/ Pour le spectateur, qu’est ce qui est induit par les dimensions de la toile ?
Le spectateur doit se déplacer, l’éclairage fait varier les visages, c’est comme déambuler dans un rayon de supermarché.

11/ Le travail en série est pour Warhol, une parabole du monde industriel, que symbolise alors la série ?
La série symbolise la chaine mécanique de la production de masse, elle est là pour insister sur l’accumulation et la surproduction d’objets et d’images.

12/ L’image de la star est traité comme un simple objet. Que cherche à démontrer Warhol ?
L’image devient pour Warhol un objet de consommation comme Coca Cola et la soupe Campbell's. L’unicité de l’image est détruite par démultiplication.

AUTOUR DE L’ŒUVRE


13/ A partir de 1962, comment se nomme l’atelier de Warhol à New York.
L’atelier se nomme la FACTORY

14/ Pourquoi avoir donné ce nom à cet atelier ?
La fabrique, l’usine, c’est pour Warhol le moyen d’affirmer que son travail s’inscrit bien dans une démarche productiviste et industrielle. On y trouve des artistes, des cinéastes et des groupes de rock ; Le Velvet Underground




15/ Comment s’appel le mouvement artistique dans lequel s’inscrit l’œuvre d’Andy Warhol ?
 Il s’agit du POP ART

LE RÔLE DU PORTRAIT


16/ Traditionnellement, dans l’histoire de l’Art, quel rôle peut avoir le genre du portrait ?
Le portrait a une fonction mémorielle, soit pour se rappeler d’une personne disparue ou absente ou bien pour mettre en avant les personnages célèbres dans une communauté ou autre.

17/ Dans la technique de la sérigraphie, l’image semble être aplatie, affadie, elle perd de son « âme ». En quoi est ce important dans la démarche de Warhol ?
Le traitement de l’image par sérigraphie rend difficile voir impossible tout le travail sur l’incarnat (couleur de la peau). Les portraits de Warhol sont sans vie, sans « âme », métaphore de la société industrielle qui déshumanise les êtres en les rendant sur-médiatiques.

Warhol - Ten lizes 1 par gazobu


Warhol - Ten lizes 2 par gazobu